Haut de page

Un environnement favorable, garantissant la sécurité et la santé des élèves et des enseignant(e)s permet d’améliorer la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage. Les systèmes éducatifs doivent créer des environnements propices, adaptés, sûrs et sécurisés pour chacun. Au fil des années, l’Internationale de l'Education a adopté plusieurs résolutions appelant à la mobilisation et au renforcement des capacités de ses membres. Parmi les résolutions récentes on trouve notamment:

3

Selon le rapport Education under Attack 2014(uniquement disponible en anglais), les élèves de tous âges, enseignants, universitaires, syndicats d'enseignants et établissements d'enseignement ont été la cible d'attaques intentionnelles pour des raisons politiques, militaires, idéologiques, sectaires, ethniques ou religieuses de 2009 à 2013.

Diverses initiatives existent pour faire respecter le droit à l'éducation et promouvoir le maintien de la scolarisation dans les situations de conflit armé. En 2014, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté la résolution 2143(qui complète des résolutions précédentes sur les enfants et les conflits armés). Cette résolution garantit le droit à l'éducation des enfants dans les conflits armés. Un autre élément important est la référence à l'usage des établissements éducatifs par les forces armées. La résolution de l'ONU exhorte toutes les parties à un conflit armé de respecter le caractère civil des écoles; enjoint les Etats à faire en sorte que les attaques contre les établissements soient investiguées et les responsables poursuivis; et demande aux Nations Unies à mieux surveiller l'utilisation militaire des écoles.

L’Internationale de l’Éducation (IE) et la Coalition mondiale pour la protection des systèmes éducatifs contre les attaques (GCPEA) souhaiteraient recueillir votre contribution afin de collecter des informations en vue d’une recherche sur les réponses à apporter aux attaques ciblées contre les enseignants et les autres personnels de l’éducation durant les conflits armés.

 

Normes pour la protection de l’éducation contre les attaques Haut de page

L’Internationale de l'Education promeut une large ratification de la Déclaration pour des écoles sures, qui engage les Etats signataires à protéger l’éducation par une meilleure surveillance des attaques, une aide aux victimes, des enquêtes sur les attaques, la poursuite des auteurs et des approches de l’éducation tenant compte des conflits. Ces mesures étaient recommandées dans le rapport de la Coalition mondiale pour la protection de l'éducation contre les attaques (GCPEA) Education under Attack 2014. La Déclaration engage aussi les Etats signataires à respecter les Normes visant à protéger les écoles et universités d’un usage miliatire durant les conflits. Vous trouverez ici la liste des Etats signataires de la Déclaration

En 2009 déjà, l’IE avait a adopté une déclaration «Les établissements scolaires doivent être des havres de paix». L’IE s’était engagée dans des initiatives de plaidoyer afin d'exhorter la communauté internationale d'agir pour prévenir les violations du droit à l'éducation, afin d'assurer la sécurité et la sûreté des apprenants, des enseignants, des personnels de l'éducation et des universitaires partout et à renforcer le droit international et de mettre fin à l'impunité.

L'éducation est reconnue comme un droit fondamental, peu importe les circonstances, et le droit à l’éducation doit toujours être protégé et défendu. Les événements sont différents, les régions sont variées, mais l'essentiel demeure: de plus en plus dans les pays post-conflits et les États fragiles, les enseignants et élèves mettent leur vie en danger simplement en venant à l’école – parce que des rebelles, forces armées, régimes répressifs, etc considèrent l’école, l’université, les élèves et les enseignants comme des cibles légitimes.

L'IE a toujours condamné les violences contre les enfants et enseignants en milieu scolaire. L'IE a également exprimé sa profonde inquiétude sur le respect du droit à l'éducation en toute sécurité au Moyen Orient et ailleurs.

En 2010, l'IE était un co-fondateur du GCPEA et en particulier de son plaidoyer afin d'encourager les gouvernements à approuver les lignes directrices pour la protection de l'éducation pendant les conflits armés.

Sensibilisation contre le harcèlement Haut de page

En accord avec sa politique que les écoles doivent être sûres pour assurer les meilleures conditions d'enseignement et d'apprentissage, et que l'éducation fasse progresser les principes de droits humains par la promotion de l'inclusion, de la diversité et de l’entente, l'Internationale de l'Education s'est joint à des campagnes contre l'intimidation en vue de sensibiliser les écoles et les communautés à la prévention du harcèlement.

L'IE s’est spécifiquement associée à l’initiative Stand 4 Change contre l'intimidation. Pendant une journée (le 6 mai en 201§), les établissements sont invitée à prendre un engagement à créer un environnement d'apprentissage sûr pour tous les élèves et les personnels de l'éducation. Pour participer, les écoles peuvent s'inscrire sur le site http://stand4change.org/.

La Journée Stand 4 Change est coalition qui inclut entre autres l'American Federation of Teachers (AFT) et la National Education Association (NEA).

Politique Haut de page

Congrès mondial

Documentation Haut de page

Publications :

Recherchez des membres de l'IE dans:

Les dernières brèves sur ce sujet

Voir toutes les brèves

Résolutions et documents

Voir toutes les politiques