• Accueil
  • News
  • Haïti : Les syndicats développent un plan d'action pour la reconstruction du système scolaire

Haïti : Les syndicats développent un plan d'action pour la reconstruction du système scolaire

Après avoir reçu l'avis des Fédérations, et dans le cadre de la préparation au Sommet de la Confédération syndicale internationale (CSI) qui se tiendra à Saint-Domingue du 8 au 10 avril, le Bureau exécutif de la Confédération nationale des éducateurs d’Haïti (CNEH), une organisation membre de l'IE, travaille à l'élaboration d'un Plan d'action pour la reconstruction du système scolaire.

Chaque fédération complètera un formulaire d'évaluation en vue de préparer le congrès qui doit avoir lieu du 17 au 19 septembre pour développer une évaluation globale de la situation. L'IE a aidé la CNEH à organiser sa première réunion de la Direction nationale et des fédérations, les 26 et 27 mars à Montrouis. En ce qui concerne l'année scolaire, aucune donnée claire ne permet de déterminer combien d'écoles ont été ouvertes, ni où elles l'ont été. Selon une déclaration récente de la BBC, 700.000 étudiants devraient reprendre le chemin de l'école dans les deux mois à venir. Pour la première fois depuis janvier, des écoles rouvrent leurs portes dans la capitale haïtienne, où le tremblement de terre a fait plus de 200.000 victimes et endommagé ou détruit plus de 4.000 écoles. Si bon nombre d'entre elles ont été réparées, d'autres, qui devaient rouvrir, ne sont toujours pas prêtes. Un rapport qui devrait être publié sous peu détaillera la situation des enseignants qui ont perdu leur emploi ou ont été déplacés. Il s'agit là d'un des problèmes principaux pour l'IE, car il constitue le point de départ de l'action de l'IE en vue de renforcer la capacité de la CNEH à représenter ses membres et à en recruter de nouveaux. La situation pour certains enseignants et leur famille reste critique et dans certains cas, elle s'empire. La CUT et l'IE coordonnent des activités de soutien aux fédérations, car celles-ci représentent l'un des piliers du renforcement de la CNEH. C'est ce qui ressort d'une décision prise lors de la Conférence de l'IE pour l'Amérique du Nord et les Caraïbes, qui s'est tenue à Trinidad en février dernier. René Jolibois et Jean Lavaud Frédérick de la CNEH ont participé à plusieurs réunions avec le Ministère de l'enseignement et d'autres autorités. Ils ont également participé au Cluster Education du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA). Dans un rapport de situation du 24 mars, ce corps intergouvernemental a déclaré que "l'on estime que 302.000 enfants ont été déplacés dans d'autres départements, et que 720.000 autres, bien que touchés par le tremblement de terre, sont restés dans leur communauté d'origine. 309.500 de ces enfants vivent actuellement dans des abris temporaires spontanés dépourvus de tout service social de base." Et l'OCHA d'ajouter :"La priorité immédiate du Cluster Education est de faciliter la mise en place de lieux d'enseignement temporaires (tentes, structures de transition), de formation et de matériel pour ces enfants, enseignants et parents. Dans le département du Sud-Est, environ 1.000 écoles ont ainsi officiellement rouvert alors que 49 ont été sévèrement endommagées. 405 tentes sont nécessaires pour établir des lieux d'enseignement temporaires." Pour le sommet de la CSI à Saint-Domingue, l'IE prépare un document de fond sur le développement du système scolaire. Ce document servira de base à la discussion avec les syndicats et le gouvernement haïtiens et d'autres organisations importantes, comme l'OIT. Le 10 avril, les syndicats élaboreront une feuille de route pour la reconstruction d'Haïti. Elle comprendra entre autres des Normes de base en matière de travail et des plans pour des emplois décents. L'éducation et les services publics y joueront un rôle majeur. Les principaux sujets du Sommet seront les suivants : Comment assurer un emploi décent pour tous ? Comment renforcer l'Etat de droit ? Comment assurer la protection sociale de chacun ? A ce jour, les Fonds de solidarité de l'IE et de la Caribbean Union of Teachers ont permis de récolter près de 190.000€ (dont 55.000 ont déjà été envoyés à Haïti). Ce montant représente 257 000$ (dont 74.500$ ont été envoyés à Haïti). A la fin du Plan d'action, un budget pour la reconstruction et la réhabilitation de la CNEH sera présenté. Vous pouvez toujours contribuer au Fonds de Solidarité de l'IE afin d'aider à la reconstruction des écoles et des syndicats d'enseignants en Haïti : "Fonds de Solidarité" Internationale de l'Education Banque ING Rue du Trône, 14-16 1000 Bruxelles Numéro de compte : 310-1006170-75 IBAN: BE05 3101 0061 7075 CODE SWIFT OU BIC : BBRUBEBB

Partagez cette page