Royaume-Uni: Les syndicats de l’éducation soutiennent la politique de gratuité des repas scolaires

Les syndicats britanniques de l’éducation ont applaudi le récent rapport de l’Education Policy Institute qui rappelle clairement les avantages que présentent les repas scolaires gratuits pour les enfants et leur famille, et pour une éducation de qualité en général.

Tant la National Association of Schoolmasters Union of Women Teachers (NASUWT) que le National Education Union (NEU) ont applaudi le rapport publié le 24 janvier par l’Education Policy Institute (EPI) sur la gratuité universelle des repas scolaires.

NASUWT: Des avantages indéniables

« Le rapport confirme que les écoles ont surmonté les pires défis et que les rares écoles encore confrontées à des difficultés devraient apprendre de celles qui ont réussi à mettre la politique en œuvre », a affirmé la Secrétaire générale de la NASUWT Christ Keates.

Les « avantages de cette politique pour les parents sont indéniables », a-t-elle ajouté, en particulier en termes d’économies et de gain de temps. Elle a en outre souligné que ce droit universel a également permis de stimuler des débats importants au sein des écoles, entre les parents, les étudiant(e)s et le personnel, sur l’intérêt d’une alimentation saine.

La NASUWT estime qu’il est essentiel que le gouvernement maintienne la politique engagée et aide les écoles à échanger leurs bonnes pratiques en matière de gestion des repas.

NEU: Nécessité d’un financement adéquat

La Secrétaire générale adjointe du NEU Mary Bousted a également réagi positivement au rapport. Il montre clairement les avantages qu’apportent les repas scolaires gratuits aux enfants et à leur famille lorsque les écoles sont financées en conséquence et aidées à fournir les repas, a-t-elle dit.

Le NEU soutient que ce programme devrait être maintenu moyennant un financement adéquat, afin de veiller à ce qu’aucun enfant ne passe le moindre jour sans un repas correct, car « personne ne niera les avantages et personne ne peut prétendre que la faim ne constitue pas un problème dans les écoles, pour les enfants qui risquent de passer entre les mailles du filet des repas gratuits », a insisté Bousted.

Elle a également appelé le gouvernement à étendre la gratuité des repas à tous les enfants en âge d’école primaire.

Partagez cette page