Etats-Unis: chagrin et incrédulité après la fusillade

Les éducateurs/trices du monde entier ont exprimé leur choc et leur détresse à la nouvelle d'une nouvelle fusillade meurtrière dans une école américaine.

Selon les médias, un jeune homme lourdement armé a fait irruption mercredi dans son ancien lycée au nord-ouest de Miami, ouvrant le feu sur des étudiant(e)s et des enseignant(e)s et tuant un 17 personnes. Ce bilan pourrait encore augmenter, selon les autorités.

Les affiliés de l'Internationale de l'Education (EI) aux Etats-Unis, l'American Federation of Teachers (AFT) et la National Education Association (NEA), ont tous deux publié des déclarations apportant leur soutien aux victimes et condamnant l'attaque.

Randi Weingarten, Présidente de l'AFT, a déclaré qu'avec 18 fusillades dans les écoles cette année, il fallait se demander « quand est-ce que trop, c’est trop?». Elle a apporté le soutien inconditionnel de son syndicat aux victimes: « Nous mettrons tout en œuvre pour soutenir nos éducateurs, nos enfants, nos parents et leurs proches dans les jours, semaines et même années à venir. [Et nous] continuerons à nous battre pour empêcher que la violence armée ne devienne la nouvelle norme dans nos écoles. "

La Présidente de la NEA, Lily Eskelsen García, a appelé le gouvernement à agir contre la violence dans les écoles. "Nous avons tous la responsabilité de créer des écoles et des communautés sûres. En tant qu'état et en tant que pays, nous pouvons et devons faire davantage pour veiller à ce que tous ceux qui franchissent les portes de nos écoles, à savoir éducateurs, étudiants, parents ou membres de la communauté, soient en sécurité et à l'abri de la violence ».

Le Secrétaire général de l'IE, Fred van Leeuwen, s'est joint à ses collègues pour exiger que les écoles soient des havres de paix: « Ceci est un nouvel incident dans une épouvantable série de fusillades au sein d’écoles américaines qui ont mis un terme à trop de jeunes vies dans des circonstances tragiques. L'Internationale de l'Education appelle à un meilleur contrôle de l'accès aux armes aux Etats-Unis et à une sécurité accrue dans les bâtiments scolaires ».

Partagez cette page