Royaume-Uni: le personnel de l'enseignement supérieur concentre ses efforts pour protéger les prestations sociales et des retraites décentes

Des milliers de personnels universitaires ont pris part à la plus grande grève jamais organisée dans le secteur de l'enseignement supérieur britannique et ont réussi à amener les employeurs à la table des négociations sur les prestations sociales.

Le University and College Union (UCU), affilié britannique de l’Internationale de l'Education (IE), est au centre de la lutte contre la fin de la garantie des régimes de retraite dans le secteur de l'enseignement supérieur britannique et a réussi à faire en sorte que l'association des employeurs universitaires accepte de négocier par l'intermédiaire de l'organe de conciliation et d'arbitrage national (ACAS). Les discussions commencent le 5 mars.

Début des pourparlers pour tenter de mettre fin à l’action de grève qui affecte 61 universités

L'UCU s’est dit heureux que Universities UK (UUK) ait accepté de poursuivre les discussions pour tenter de mettre fin à l’action de grève qui touche actuellement 61 universités. « Pour notre part, nous sommes engagés à résoudre le différend et nous sommes favorables à cette occasion de négocier. Nous pensons que les négociations doivent se poursuivre jusqu'à l'accord », a souligné le syndicat de l'éducation.

La première phase de l'action de grève de l’UCU a permis d’impliquer l’ACAS pour tenter de résoudre le différend. La semaine à venir sera déterminante pour sauver les pensions des enseignant(e)s. L’action de grève se poursuivra: les personnels étaient en grève le 28 février, et le seront à nouveau le 5 mars. Cette première vague de 14 jours de grève se terminera par un débrayage de de cinq jours, du 12 au 16 mars.

Propositions de l'UCU

Au cours des entretiens, l’UCU a déposé une série de propositions dont il estime qu’elles permettront de résoudre le différend. Le syndicat a expliqué que ses propositions sont à la fois issues des demandes de ses membres et des idées avancées par de nombreux recteurs. Il a en outre insisté sur le fait que ses plans devraient permettre d’assurer la retraite pour les membres d’USS pour environ la moitié du coût supplémentaire attribué à la proposition précédente du syndicat. L’accord très large qu'il propose répond également aux préoccupations à court terme de ses membres concernant la réduction des pensions et les enjeux à long terme quant à l'avenir du fonds.

Non à la répression des personnels universitaires

L'UCU a cependant averti que « les universités cherchant à exploiter la loi pour retenir d'importantes sommes d'argent aux personnels impliqués dans l'action de grève ne font qu’accumuler les problèmes pour l'avenir et risquent ainsi de provoquer une prolongation de la grève ».

« Toute action revendicative souligne à quel point les universités dépendent de la bonne volonté de leur personnel, qui consent à un effort supplémentaire. Les universités auront besoin de toute cette bonne volonté une fois le conflit terminé ; il semble dès lors ridicule de chercher à accentuer la répression sur les personnels », a déclaré la Secrétaire générale d’UCU Sally Hunt.

Un large soutien de la part de la communauté mondiale de l'enseignement

Les éducateurs/trices du monde entier, en particulier de l'Europe, témoignent de leur soutien envers leurs collègues britanniques.

« Si les gouvernements veulent préserver la profession, il est temps pour eux de passer de la rhétorique à la pratique concrète. Les enseignants et personnels de l'éducation de la région Europe veulent constater l'engagement des gouvernements à les soutenir davantage dans la pratique et pas uniquement sur papier », a souligné Susan Flocken, Directrice européenne du Comité syndical européen de l'éducation (CSEE), la région européenne de l’IE.

Dans sa lettre d'appui envoyée à l’UCU le 12 février, elle avait déjà clairement déclaré: « le CSEE se tient fermement à vos côtés dans la lutte pour une éducation de qualité pour tous. Des avantages sociaux décents pour le travail de ceux qui consacrent leur vie à l'éducation des étudiants constituent la pierre angulaire d'un système d'éducation efficace et durable ».

Vous pouvez écouter le rapport spécial de RadioLabour sur la grève d’UCU ici.

Utilisez @ucu et #ucustrike pour exprimer votre solidarité à l'UCU sur Twitter.

Pour en savoir plus sur fonds pour la lutte et l’action de grève d’UCU, cliquez ici https://www.ucu.org.uk/fightingfund.

Partagez cette page