Décès d’un éminent syndicaliste de l’éducation canadien

L'Internationale de l'Education est triste d'apprendre le décès de Donald C. Savage, un enseignant inspirant et un dirigeant syndical engagé. Il avait 85 ans.

Don a été Secrétaire général adjoint de l’Association canadienne des professeures et professeurs d’université (ACPPU) de 1970 à 1973 et a ensuite été Secrétaire général de 1973 à 1997.

Don Savage a joué un rôle clé dans la rédaction de la Déclaration de l’UNESCO sur la liberté académique de 1997. Cette recommandation, élaborée avec l'aide active de l'Internationale de l'Education, traitait à lafois des droits du travail traditionnels et de la liberté académique. C'était la première déclaration internationale sur les droits et les responsabilités du personnel enseignant des universités et des collèges approuvée par les Nations Unies.

Don a reconnu que la négociation collective était l'un des moyens non seulement de réaliser des gains en matière de rémunération mais aussi de protéger d'importants droits professionnels, y compris la liberté académique. En reconnaissance des contributions de Don, l'ACPPU a créé le Prix Donald C. Savage Award en 1997 pour mettre en exergue des avancées exceptionnelles en matière de promotion de la négociation collective dans les universités et les collèges canadiens.

Don a obtenu son baccalauréat et la Médaille d'argent du Lieutenant-gouverneur en histoire à l'Université McGill (1954) et un doctorat à l'Université de Londres (1958). Il a enseigné au Waterloo College (l'Université Wilfrid Laurier actuelle), au Bedford College de l'Université de Londres et au Loyola College (l'Université Concordia actuelle) (1961-1970). Pendant son séjour à Loyola, Don a été Directeur du Centre d'études africaines (1967-1970) et Président de l'Association des professeurs de Loyola (1970).

Partagez cette page