Namibie: Influence du privé dans l'éducation de la petite enfance et nécessité d'embaucher des enseignant(e)s qualifié(e)s

Le Namibia National Teachers' Union a dénoncé le rôle du secteur privé dans le secteur préprimaire et exigé que des enseignant(e)s qualifié(e)s soient recruté(e)s dans ce secteur de l’éducation.

Forte domination privée dans le secteur préprimaire

« Au cours des dernières années, le secteur préprimaire a été laissé entre les mains de prestataires privés, malgré fait au gouvernement par le syndicat dans la phase initiale de la restructuration du système éducatif », selon Basilius G. M. Haingura, Secrétaire général du Namibia National Teachers' Union (NANTU).

Enseignants qualifiés pour l’éducation de la petite enfance

Il a également noté qu’il y a trois ans, lorsque le gouvernement a commencé à intégrer le secteur de l’éducation de la petite enfance dans le système d’enseignement public général, il y avait très peu d’enseignant(e)s qualifié(e)s du préprimaire, ce qui a conduit le Ministère de l’Education, des Arts et de la Culture à réintroduire un programme intégré au service pour les enseignant(e)s du préprimaire, afin de remédier à la pénurie d’enseignant(e)s qualifié(e)s à ce niveau.

« Il est vrai que certains diplômés ne sont pas encore employés », a ajouté Haingura, suggérant que le ministère « effectue un audit holistique des ressources humaines pour déterminer la nomination exacte des enseignants à travers le pays ». Il a souligné que « les classes sont surchargées en raison de la crise financière et que le ministère n’est pas en mesure de construire de nouvelles classes pour le recrutement des enseignants ».

Partagez cette page