#MakeitPublic: nouvelle campagne axée sur le suivi de l’éducation nationale

Le Rapport mondial de suivi sur l’éducation (GEM) a lancé la nouvelle campagne #MakeitPublic, appelant les gouvernements et les organisations régionales à tenir les citoyen(ne)s informé(e)s des progrès de l’éducation.

La campagne #MakeitPublic encourage les pays à éditer régulièrement des rapports de suivi sur l’éducation. Chaque rapport ferait le point sur l’évolution par rapport aux engagements pris, notamment l’Objectif de développement durable relatif à l’éducation (ODD 4), à tous les niveaux, et aux dépenses des gouvernements dans le secteur. Cette initiative est liée à une recommandation fondamentale du Rapport mondial 2017-18 de suivi sur l’éducation (GEM), Rendre des comptes en matière d’éducation: Tenir nos engagements.

La campagne liée au rapport GEM appelle également tous les gouvernements à:

·         rendre les rapports de suivi sur l’éducation accessibles aux citoyen(ne)s, y compris sur internet, et

·         utiliser leurs rapports nationaux de suivi sur l’éducation comme références pour le volet éducatif de leurs rapports nationaux volontaires sur les ODD.

Toute organisation régionale active dans le domaine de l’éducation devrait également rédiger des rapports régionaux de suivi sur l’éducation, en fonction de ses stratégies et de ses cadres régionaux de suivi sur l’éducation. Elle pourrait ainsi influencer les approches nationales de suivi.

Rendre des comptes

Les rapports nationaux de suivi permettent aux gouvernements de faire part aux citoyen(ne)sdes progrès qu’ils ont enregistrés en matière éducative. Dans de nombreux pays, cette tâche est assumée par des organisations non gouvernementales, mais le rapport du gouvernement pèse davantage. Au-delà de l’importance de tenir les citoyen(ne)sinformé(e)s de la mise en œuvre de la stratégie nationale en matière éducative, ce genre de document montre la volonté de transparence des dirigeant(e)s et leur engagement à rendre publics les dépenses et activités du gouvernement, et leurs résultats.

Rapports à différents niveaux

Sur une page dédiée de son site web, le rapport GEM montre quels pays et organisations régionales éditent des rapports de suivi sur l’éducation, avec un lien vers les plus récents. Seule la moitié des gouvernements de la planète en ont édité entre 2010 et 2016. Et un sur quatre le fait chaque année.

Les rapports analysés dans le Rapport GEM 2017-18 ont une portée variable. Ils ont quasiment tous abordé l’enseignement primaire et secondaire, près des trois quarts ont traité de la prise en charge des tout-petits et de l’éducation, environ deux tiers se sont intéressés à l’enseignement tertiaire et un tiers, à l’éducation des adultes. Ceci ne veut pas forcément dire que d’autres thématiques n’ont pas été abordées, mais reflète plutôt une responsabilité dispersée au sein des institutions gouvernementales.

L’accent placé sur l’évaluation de la situation existante, la description des actions entreprises par les ministres, comparées au programme du gouvernement, et les rapports relatifs aux dépenses varient également. D’après une analyse du contenu, environ six sur dix se concentrent sur les mesures prises, et un sur quatre, sur la situation existante.

Actions liées à la campagne #MakeitPublic

Dans le cadre de cette campagne, vous pouvez:

·         Voir si votre pays a rédigé un rapport de suivi de l’éducation, et quand;

·         Ecrire à votre ministre de l’Education ou le/la taguer sur Twitter, pour lui montrer que vous accordez de l’importance à la question. N’hésitez pas à utiliser les modèles de lettre et de tweets de la campagne;

·         Envoyer un e-mail à votre coalition nationale en matière d’éducation pour dire que vous êtes prêt(e) à aider à en faire une priorité.

La campagne #MakeitPublic a déjà reçu l’appui du Comité directeur ODD–Education 2030 et une série « d’ambassadrices et ambassadeurs nationaux » sont recruté(e)s pour communiquer à propos de la campagne.

Les affiliés de l’Internationale de l’Education sont invités à soutenir la campagne en partageant leurs nom et logo, de sorte à apparaître sur la page web de la campagne #MakeitPublic.

Téléchargements Associés

Partagez cette page