Irak: Baisse limitée des salaires des enseignant(e)s

Le syndicat de l’éducation du Kurdistan a réussi à obtenir la réduction des coupes salariales draconiennes prévues pour le personnel enseignant.

Dans l’Etat irakien du Kurdistan, les salaires ont chuté depuis 2014, lorsque la région a été frappée par la violence de l’Etat Islamique et a dû faire face à la migration de plus de 1,8 million de personnes, à la chute des prix du pétroles et à des difficultés entre le gouvernement central irakien et le gouvernement régional du Kurdistan, selon le Kurdistan Teachers’ Union (KTU).

En janvier 2016, la détérioration de la situation économique a conduit le gouvernement régional du Kurdistan à décider des baisses des salaires de l’ordre de 25 à 75 % afin de réduire les dépenses publiques.

Cette décision a déclenché des manifestations et des grèves. Le KTU a mené une campagne et une manifestation de protestation, forçant le gouvernement à limiter la réduction du salaire global des travailleurs/euses à 10 à 30 %. Dans l’ancien système, un(e) enseignant(e) dont le salaire s’élevait à 1.600 dollars n’aurait perçu que 500 dollars, alors qu’avec le nouveau système, l’enseignant touchera 1.200 dollars.

« Il s’agit d’une solution satisfaisante et adaptée à ce stade », a déclaré le Président du KTU, Abdalwahed M. Haje. « En tant que KTU, nous approuvons cette décision, mais notre syndicat s’efforcera de faire revenir les salaires à leur niveau de 2014 », a-t-il ajouté.

Partagez cette page