Regards sur l'Education: les mégadonnées à l’appui du plaidoyer des syndicats

La relation entre l’éducation et le développement durable est au cœur de l’édition 2018 du rapport Regards sur l’Education (Education at a Glance – EAG).

Publié le 11 septembre, par l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE), le rapport dépeint le tableau le plus exhaustif de l’éducation dans les pays de l'OCDE. Ses conclusions peuvent contribuer à renforcer le plaidoyer des syndicats de l'éducation. Cette année, le rapport accorde une attention particulière à la façon dont l’éducation améliore l’équité. Comme les éditions précédentes, la publication présente des données qui démontrent qu’un long chemin reste encore à parcourir pour réaliser l'objectif d'une éducation de qualité pour tou(te)s.

Réaliser les ODD

Les données du rapport mettent en lumière les problématiques qui freinent la concrétisation de l’équité dans l’éducation, et de fait, la réalisation de l’Objectif de développement durable (ODD) 4 sur l’éducation (« Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie »). L’inclusion de ces données dans le rapport EAG témoigne du soutien de l’OCDE pour la réalisation des ODD des Nations Unies.

Réduction des budgets de l’éducation

Le rapport révèle en outre la diminution du financement de l’éducation dans de nombreux pays: entre 2010 et 2015, la part du produit intérieur brut (PIB) consacrée aux dépenses au titre des établissements à tous les niveaux d’enseignement a diminué dans plus de deux tiers des pays membres et partenaires de l’OCDE.

Ces réductions budgétaires ont un impact encore plus fort et dévastateur sur les perspectives d’éducation des individus issus de milieux défavorisés. C’est particulièrement le cas dans l’éducation de la petite enfance, dont l’importance est soulignée par le rapport: les enfants dont les parents sont insuffisamment instruits sont moins susceptibles d’accéder à l’éducation de la petite enfance, et cela a des conséquences tout au long de leur vie. La publication révèle que si le nombre d’enfants inscrits dans l’éducation préprimaire a augmenté de 18 % entre 2005 et 2016, les enfants issus de milieux plus favorisés sont toujours plus susceptibles d’accéder à ce niveau d’enseignement.

Genre

En ce qui concerne les stéréotypes liés au genre dans l’éducation, les données montrent que ces stéréotypes persistent, tant dans le choix d’un programme d’enseignement supérieur que dans celui de l’enseignement professionnel, et se traduisent en fin de compte par les inégalités salariales que subissent les femmes lors de leur transition vers le monde du travail.

Un rapport à interpréter avec prudence

Le Secrétaire général de l’Internationale de l'Education, David Edwards, a salué la parution de la publication. Ce rapport joue « un rôle très précieux dans la collecte de données exhaustives sur l’éducation », a-t-il déclaré. Toutefois, « les arguments de l'OCDE selon lesquels il existe une corrélation entre la diminution de la taille des classes et l'augmentation des salaires des enseignants ne sont pas corrects. » L’OCDE ferait bien mieux de prôner la réduction de la taille des classes au profit des élèves ayant des besoins spécifiques, notamment celles et ceux qui sont issu(e)s de milieux défavorisés. »

Partagez cette page