• Accueil
  • News
  • Nouvelle Zélande: signature d’un accord historique sur l’égalité des salaires dans l'éducation

Nouvelle Zélande: signature d’un accord historique sur l’égalité des salaires dans l'éducation

Dans le cadre d’un accord historique pour l'équité salariale, des centaines de femmes travaillant dans le secteur de l'éducation en Nouvelle Zélande ont obtenu une augmentation de salaire pouvant atteindre 30 %.

Le New Zealand Educational Institute (NZEI) Te Riu Roa a signé en août dernier un accord historique avec le Ministère de l'Education pour assurer l'équité salariale pour les personnels d’encadrement de jeunes enfants à besoins d’apprentissage spécifiques. Cet accord ratifié le 19 septembre change la vie des 329 personnels d’encadrement dépendant du Ministère de l'éducation et ouvre la voie à d'autres femmes dans le secteur de l'éducation.

Le NZEI Te Riu Roa, membre de l'Internationale de l'Education en Nouvelle Zélande, a salué l’accord, qui prévoit une augmentation de salaire immédiate pouvant atteindre 30 %, ainsi que de nouvelles hausses sur trois ans pour tous les personnels d’encadrement en communication et comportement dans le domaine de l’éducation. Jacinda Ardern, Première Ministre néo-zélandaise, a déclaré que presque tous les personnels d’encadrement sont des femmes, qui effectuent un travail crucial en aidant les jeunes enfants aux prises avec de graves difficultés d'apprentissage et de comportement.

Valeur reconnue

Jacoline Brink, l'une des négociatrices de l’accord, se réjouit de l’avenir et apprécie d’être enfin payée adéquatement pour son travail et sa contribution. « Ce fut pour nous une lutte de longue haleine, mais l’engagement de notre Première Ministre pour nous les travailleuses a aidé » a-t-elle déclaré. « La reconnaissance et la valorisation [des personnels d’encadrement] signifie aussi une reconnaissance et une valorisation des enfants avec lesquels ils·elles travaillent. »

L’accord constitue l'aboutissement d'un parcours entrepris il y a 12 ans. A l’époque de l'ancien gouvernement travailliste, le NZEI avait consacré plusieurs années aux processus d'équité salariale, avant que le gouvernement national ne ferme en 2008 l'unité Equité salariale, refusant de tenir compte des revendications d'équité salariale dans les négociations des conventions collectives.

Taux, heures et évolution de carrière

Grâce à ce nouvel accord, le taux horaire le plus bas pour le personnel d’encadrement est passé de 9,5 € à 12,28 €. Le taux maximal est à présent de 14 € pour les travailleurs/euses ayant acquis quatre à neuf ans de service. Les personnels d’encadrement avec 10 ans de service ou plus au 1er juillet 2018 passent à un nouveau taux horaire de 14,56 €.

L'accord garantit également un nombre minimum d’heures pour les personnels d’encadrement sous contrats à horaires variables et établit un groupe de travail chargé d'identifier, pour le 1er juillet 2019, les qualifications appropriées et les possibilités d’évolution de carrière pour les personnels d’encadrement.