• Accueil
  • News
  • Népal: les syndicats de l'éducation s’engagent pour l’inclusion, la diversité et la sécurité au sein des écoles

Népal: les syndicats de l'éducation s’engagent pour l’inclusion, la diversité et la sécurité au sein des écoles

L’atelier de renforcement des capacités intitulé « Les syndicats d'enseignants en faveur de l’inclusion: soutenir la diversité et promouvoir la sécurité au sein des écoles » a été l’occasion pour les affiliés népalais de l’Internationale de l'Education d’analyser et de développer des outils visant à influencer les politiques nationales sur l’éducation inclusive et la sécurité des écoles pour tou(te)s, étudiant(e)s comme enseignant(e)s.

Des membres de la Nepal National Teachers' Association (NNTA), de la Nepal Teachers' Association (NTA) et du Sansthagat Vidyalaya Schickshak Union Nepal (ISTU), des affiliés de l’Internationale de l'Education (IE), ont participé à cet atelier organisé par le Bureau régional Asie-Pacifique (IEAP) de l’IE en coopération avec le bureau de l’UNESCO à Bangkok, les 24 et 25 novembre à Katmandou, au Népal.

Anand Singh, Coordinateur régional principal de l’IEAP, a souligné le rôle joué par l’IE dans la promotion de politiques non discriminatoires dans le domaine de l’éducation et au sein des syndicats lors de son allocution de bienvenue aux vingt-trois dirigeant(e)s syndicaux/ales et militant(e)s présent(e)s. Il a insisté sur la nécessité pour les syndicats de l'éducation de continuer à promouvoir les droits humains et syndicaux pour tou(te)s.

Les progrès politiques réalisés au Népal ne se sont pas nécessairement traduits par des améliorations de la vie quotidienne des lesbiennes, gays, bisexuel(le)s, transgenres et intersexes (LGBTI), notamment des étudiant(e)s et des travailleurs/euses de l'éducation qui ont pu être victimes de discrimination et de violence dans le cadre professionnel, à l’école ou dans la sphère familiale.

Le Co-secrétaire au ministère de l'Education, Hari Lamsal, a détaillé les différentes mesures qui ont été prises par son bureau en vue de promouvoir l’éducation inclusive. Le Népal accorde une place prioritaire aux droits des LGBTI. C’est l’un des rares pays asiatiques à inclure un troisième genre dans les documents officiels, et c’est également le premier pays en Asie à protéger ouvertement les minorités sexuelles et de genres dans sa Constitution. Il reste néanmoins encore beaucoup à faire pour appliquer la législation dans la pratique.

Le Sous-secrétaire au ministère des Femmes, des Enfants et des Personnes âgées, Bharat Sharma, a fait remarquer que les lois aidaient à lutter contre la discrimination qui touche les personnes LGBTI. Toutefois, force est de constater que les progrès dans la mise en œuvre de la législation garantissant l’octroi d’un passeport adapté, le mariage entre personnes de même genre, le droit à la succession ainsi qu’un certain nombre d’autres droits ont été particulièrement lents ces dernières années.

Kabir Singh, Conseiller régional en matière de VIH et de santé auprès du Bureau de l’UNESCO à Bangkok, a reconnu l’existence de la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle dans de trop nombreux pays, et a défendu l’expression de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre ainsi qu’une approche à plusieurs niveaux visant à renforcer la sécurité au sein des écoles.

Lors de l’atelier, les syndicalistes Bhumika Shrestha et Bharat Shrestha ont décrit aux participant(e)s les obstacles auxquels sont confrontées les personnes LGBTI ainsi que le travail qui a été réalisé par la Blue Diamond Society au Népal. Les questions liées à la sécurité et à l'inclusivité des écoles pour tou(te)s, élèves comme enseignant(e)s, ainsi que le rôle des enseignant(e)s ont été examinés plus en profondeur avec les intervenant(e)s.

Avec le soutien de Sagar Nath Pyakuryal, ancien membre du personnel de l’IEAP, les participant(e)s ont élaboré des projets de politiques syndicales et des plans d'action en vue de rendre les écoles plus sûres pour tous les enfants, en se concentrant sur le rôle de l’éducation dans l'éradication de la discrimination. Les plans seront examinés lors des prochaines réunions des Bureaux exécutifs nationaux des syndicats participants.

Des activités connexes menées par le bureau régional de l’IEAP avec le soutien du bureau de l’UNESCO à Bangkok ont été organisées pour les syndicats de l’éducation aux Philippines. La prochaine activité syndicale aura lieu à Fidji.