• Accueil
  • News
  • En cette Journée des droits de l'Homme, il est temps de réfléchir et de résister, de faire entendre sa voix et d'agir

En cette Journée des droits de l'Homme, il est temps de réfléchir et de résister, de faire entendre sa voix et d'agir

L'éducation est un droit humain et ceux qui la défendent devraient être protégés et soutenus, déclare David Edwards, Secrétaire général de l'Internationale de l'Education.

Dans une déclaration publiée sur le blog Worlds of Education, David Edwards revient sur 70 années de travail dans le domaine des droits de l'Homme, de l'adoption de la Déclaration universelle le 10 décembre 1948 à aujourd’hui. Il y voit une occasion de s'inspirer de ses principes et de son origine et une opportunité pour les syndicalistes et les éducateurs/trices de réfléchir à ses valeurs et aux aspirations qu’elle représente. Dans sa déclaration, il appelle les éducateurs à résister, à faire entendre leur voix et à agir. « Il est essentiel de faire preuve de solidarité envers ces courageux enseignants qui affrontent quotidiennement des dictatures. Cependant, nous devons également lutter contre les forces qui minent les fondements mêmes des démocraties établies : leurs traditions, leur culture et leurs institutions », souligne-t-il.

En réfléchissant aux agressions dont la démocratie est actuellement victime, David Edwards nous rappelle que « le combat pour la démocratie est une guerre d’idées et que nous, éducateurs et syndicalistes, sommes en première ligne dans cette guerre. Le temps de la complaisance, s'il y en a eu un, est révolu ». En collaboration avec ses membres, l'Internationale de l'Education élaborera une stratégie politique globale en matière d'éducation et de démocratie pour les années à venir.