• Accueil
  • News
  • Haïti approuve la Déclaration sur la sécurité dans les écoles

Haïti approuve la Déclaration sur la sécurité dans les écoles

L’Internationale de l’Education se félicite de l’approbation par Haïti de la Déclaration sur la sécurité dans les écoles, par laquelle le pays s’engage à protéger les étudiant·e·s, les enseignant·e·s, les écoles et les universités en cas de conflit violent.

La Coalition mondiale pour la protection de l’éducation contre les attaques (GCPEA) a annoncé le 31 janvier que le gouvernement de Haïti a signé la Déclaration sur la sécurité dans les écoles, devenant ainsi le 83e pays à s’engager pour le maintien de la sécurité de l’éducation en cas de conflit armé.

Avec Haïti, la moitié des Etats membres des Nations Unies faisant aussi partie de l’Organisation internationale de la francophonie a désormais approuvé la déclaration. Cela contribue à l'établissement d’un consensus international sur la nécessité urgente de protéger les écoles et les universités, leurs étudiant·e·s et leur personnel contre les attaques ciblées et indiscriminées et les établissements d’enseignement contre leur utilisation à des fins militaires.

Situés dans une région qui a l’expérience en matière de dispense d’un enseignement à la suite de catastrophes naturelles, Haïti et d’autres Etats des Caraïbes disposent d’exemples de bonnes pratiques pour préserver l’éducation, lesquels peuvent être appliqués au contexte des conflits armés et être partagés.

Contexte 

Depuis le lancement de la déclaration en mai 2015, plus d’un tiers des Etats membres des Nations Unies ont souscrit à cet accord politique international.

Il est à noter que l’approbation par Haïti survient avant la troisième Conférence internationale sur la sécurité dans les écoles, qui sera organisée les 28 et 29 mai 2019 par le gouvernement espagnol. Des représentants gouvernementaux et des organisations de protection de l’éducation se réuniront pour lancer des mesures visant à mettre un terme aux attaques dirigées contre l'éducation. Les participant·e·s se pencheront également sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre de la Déclaration sur la sécurité dans les écoles et chercheront des solutions pragmatiques aux défis considérables que posent les conflits armés à l’éducation dans le monde.