Amérique latine

Amérique latine

Lancement d’une recherche dans le cadre du projet Réponse mondiale en Argentine

Le 28 septembre 2018, l’étude réalisée dans le cadre du projet Réponse mondiale relative à la commercialisation et à la privatisation croissantes de l’éducation en Argentine a été présentée à Buenos Aires. « La privatización educativa en Argentina » offre un aperçu des processus favorisant la privatisation de l’éducation et de leur impact sur la qualité du système d’enseignement public en Argentine et de l’équité qui y règne. Le projet de recherche est le fruit d’une initiative conjointe entre une équipe d’universitaires et de chercheur·euse·s, composée notamment de Myriam Feldfeber et Adriana Puiggros, deux chercheuses argentines, ainsi que de Susan Robertson et Matias Nestore de l’université de Cambridge. La Confederación de Trabajadores de la Educación de la República Argentina (CTERA), une organisation membre de l’IE, a organisé deux journées d’activités, y compris une présentation publique, une conférence de presse et une réunion d’information parlementaire.

1ère réunion du programme de renforcement syndical en République dominicaine

Les 29 et 30 septembre 2018, des organisations locales membres de l’affilié national de l’IE, la Federación de Asociaciones de Profesores de la Universidad Autónoma de Santo Domingo (FAPROUASD), ont rencontré des représentant·e·s de la Federación Nacional de Docentes Universitarios de Argentina (CONADU) et les membres du personnel de l’IE Amérique latine (IEAL) pour discuter de la syndicalisation et du développement des capacités des syndicats.

Les participant·e·s de plusieurs régions du pays, la FAPROUASD et la CONADU ont partagé leurs expériences, et se sont notamment penché·e·s sur la privatisation et la commercialisation de l’enseignement supérieur, la précarisation du travail universitaire et le besoin de mettre en place des formations syndicales.

L’IE a contribué à l’organisation de cet événement et a fourni les outils ainsi que les informations nécessaires pour permettre aux syndicats de relever les défis posés par l’ère néolibérale, ou « post-vérité ».

Séminaire de recherche dans le cadre du projet Réponse mondiale en Uruguay

Les résultats de l’étude « L’éducation publique en Uruguay dans le contexte du labyrinthe néolibéral de la mondialisation » ont été présentés le 8 octobre 2018 à Montevideo par Susan Robertson, de l’université de Cambridge, au Royaume-Uni. Les conclusions à l’échelle nationale ont été mises en perspective avec la situation mondiale.

Les participant·e·s au séminaire ont discuté du développement de la privatisation de l’éducation aux niveaux mondial et national, des démarches entreprises pour comprendre son fonctionnement et des actions que les syndicats pourraient mener pour l’éradiquer.

Les situations en Argentine et au Brésil ont été abordées et ont mis en lumière la dimension régionale du problème de la privatisation et de la commercialisation. L’IE a donné une présentation visant à renforcer la sensibilisation au niveau local et à promouvoir la mise en œuvre de la campagne Réponse mondiale et des travaux connexes, afin de renforcer les efforts conjoints pour lutter contre la privatisation et la commercialisation de l’éducation.

Réunion du réseau de femmes de la sous-région Amérique centrale et Caraïbes à El Salvador

Le réseau de femmes de la sous-région Amérique centrale et Caraïbes s’est réuni à San Salvador, El Salvador, du 10 au 12 octobre 2018 afin de se pencher sur les droits sexuels et reproductifs et sur la nécessité pour les syndicats de mettre en place des politiques progressistes claires en matière d’égalité des genres.

Des représentant·e·s des syndicats de l’éducation du Costa Rica, d’El Salvador, du Honduras, du Panama et de République dominicaine, ainsi que des invité·e·s originaires du Brésil et d’Argentine, ont déploré les disparités entre les hommes et les femmes au sein des instances de direction des syndicats, alors qu’au moins 80 % des enseignant·e·s sont des femmes.

Ils·elles ont également abordé les rôles liés au genre dans la vie familiale qui empêchent les femmes de participer au travail syndical, ainsi que sur la violence fondée sur le genre dans le pays et la région. Ils·elles ont souligné la nécessité de mettre en place une politique d’égalité des genres au sein des syndicats, et ont reconnu que si certains syndicats perpétuent une tradition d’égalité des genres, celle-ci peut être remise en cause à n’importe quel moment en l’absence d’une politique syndicale sur l’égalité des genres.

Première réunion pédagogique internationale au Pérou

Le 18 octobre à Lima, au Pérou, à l’occasion de la 1ère réunion pédagogique internationale dans le pays, le contexte de l’éducation publique et le comportement du secteur des écoles à bas coût ont été examinés.

Les discussions ont porté principalement sur: le contexte actuel du mouvement syndical au Pérou, l’état de l’éducation péruvienne, la mise en œuvre silencieuse de la privatisation de l’éducation de la part du gouvernement péruvien, les écoles à bas coût sous le prisme de la qualité (sur la base d’une étude menée en 2018 dans le pays) et le mouvement pédagogique latino-américain en tant qu’outil politique et organisationnel.

Réunion du réseau de femmes de la sous-région Amérique du Sud en Argentine

Les 30 octobre et 1er novembre derniers, la réunion du réseau de femmes de la sous-région Amérique du Sud a rassemblé à Buenos Aires, en Argentine, des dirigeantes syndicales d’Argentine, du Brésil, de Colombie, du Chili, du Paraguay et d’Uruguay afin de discuter des droits sexuels et reproductifs et de la nécessité pour les syndicats de mettre en place une politique progressiste claire en matière d’égalité des genres.

Réunion du Comité régional de l’IEAL et du Conseil des Président·e·s et/ou Secrétaires généraux·ales au Costa Rica

Les 12 et 13 novembre 2018, à San José, Costa Rica, des représentant·e·s de haut niveau de 18 organisations affiliées originaires de 14 pays d’Amérique latine ont dressé le bilan des principaux événements sociopolitiques qui ont eu lieu dans la région au cours de l’année écoulée. Ils·elles ont par ailleurs discuté des répercussions de ces événements sur leurs organisations et sur le mouvement syndical enseignant, mais aussi des positions prises pour faire face à ces événements.

Ils·elles ont analysé le contexte et les défis politiques et éducatifs pour la région et par pays.

Réunion du mouvement pédagogique d’Amérique latine

Les 14 et 15 novembre derniers à San José, Costa Rica, des représentant·e·s de 18 organisations affiliées originaires de 14 pays ont évalué les progrès accomplis dans le cadre du mouvement pédagogique d’Amérique latine, et ont examiné les défis qui pèsent sur ce dernier.

Les stratégies antisyndicales menées par les gouvernements et les entrepreneurs, de même que la progression de la privatisation et de la commercialisation de l’éducation en Amérique latine figuraient également parmi les principaux thèmes abordés.

L’IEAL fournit des recherches et des informations de suivi sur les activités d’organisations économiques internationales telles que la Banque mondiale et la Banque interaméricaine de développement dans la région.