• Accueil
  • News
  • Allemagne: une convention collective avec une augmentation salariale de 8 % pour les travailleur·euse·s du secteur public

Allemagne: une convention collective avec une augmentation salariale de 8 % pour les travailleur·euse·s du secteur public

Des négociations fructueuses entre les pouvoirs publics et les syndicats des services publics, y compris les syndicats de l’éducation affiliés à l’Internationale de l’Education, ont abouti à une augmentation de salaire de 8 % pour les travailleur·euse·s du secteur public.

 

GEW: une « conclusion appropriée »

La Gewerkschaft Erziehung und Wissenschaft (GEW) a qualifié l’augmentation de salaire pour ceux et celles qui travaillent dans la fonction publique des Länder allemands de « conclusion appropriée » aux négociations collectives après trois jours de négociations avec les employeurs.

Les salaires augmenteront de 8 % en trois étapes, et comprendront une série d’avantages sociaux de 240 € sur la durée du contrat de 33 mois. Les revenus des jeunes travailleur·euse·s augmenteront de manière disproportionnée.

« En s’accordant sur un paquet global dans plusieurs domaines complexes, les syndicats et les employeurs ont montré qu’ils ont assumé leur responsabilité sociopolitique. Le résultat renforce l’attrait de la fonction publique », a déclaré Marlis Tepe, Présidente du GEW et membre du Conseil exécutif de l’Internationale de l’Education, le 3 mars.

L’ensemble comprend des améliorations pour de nombreux·euses enseignant·e·s, au-delà des augmentations de salaire. « L’allocation d’adaptation pour les enseignants salariés augmente de 75 à 105 € », « une étape importante », note Tepe.

Les syndicats ont également progressé sur une question centrale de la négociation collective: les employé·e·s des services sociaux et éducatifs des Länder travailleront aux mêmes conditions salariales que leurs collègues des gouvernements fédéral et locaux à partir du1er janvier 2020. Cela signifie beaucoup plus d’argent dans le portefeuille des employé·e·s, ce qui, selon la dirigeante du GEW, « est un signe clair de la reconnaissance du travail social important que font les éducateurs et les travailleurs sociaux ».

VBE: un « compromis viable »

 « Il était clair dès le début qu’il s’agissait d’un processus de négociation complexe. C’est une autre raison pour laquelle les négociations ont été marquées par une lutte acharnée », a expliqué Udo Beckmann, Président fédéral duVerband Bildung und Erziehung (VBE).

Il a poursuivi en soulignant que « le résultat négocié assure une forte augmentation des revenus », ce qui pour lui démontre que les dirigeant·e·s politiques « montrent leur appréciation en termes monétaires. Nous nous attendons à ce que ce résultat soit rapidement mis en œuvre dans le secteur de la fonction publique. C’est un compromis viable. »

Les niveaux de groupe supérieurs, pour lesquels une étape partielle seulement a été franchie, restent en tête des revendications du VBE. Soulignant à plusieurs reprises au cours des négociations que l’appréciation n’est pas exclusivement financière, Beckmann a souligné que les enseignant·e·s ont également besoin d’autres conditions pour bien faire leur travail.

Convention collective conclue d’un commun accord

La convention collective prévoit des augmentations:

  • Avec effet rétroactif au 1er janvier 2019: 3,2 % (montant minimum inclus 100 €)
  • À partir du 1er janvier 2020: 3,2 % (montant minimum 90 € inclus)
  • À partir du 1er janvier 2021: 1,4 % (minimum 50 €)
  • Augmentations majeures: 4,5 % au 1er janvier 2019, 4,3 % au1er janvier 2020 et 1,8 % au1er janvier 2021
  • Un total de 8 % pour la durée totale de la convention collective, soit 33 mois.
  • Augmentation de l’indemnité d’ajustement du personnel éducatif salarié de 30 € à 105 €.
  • Harmonisation des salaires dans les services sociaux et éducatifs des Länder avec ceux du gouvernement fédéral et des municipalités.

Vous trouverez ici les réponses de la GEW (en allemand) aux questions les plus importantes concernant la convention collective.