• Accueil
  • News
  • Soudan: En solidarité avec les militant·e·s des droits humains

Soudan: En solidarité avec les militant·e·s des droits humains

Alors que les grèves et les protestations appelant au changement démocratique augmentent en intensité au Soudan, l’Internationale de l’Education exprime sa solidarité avec les universitaires et les syndicalistes et soutient leurs revendications.

Le mouvement de protestation a commencé en réponse aux attaques du gouvernement contre le niveau de vie suite à des mesures d’austérité, qui ont conduit à ce que les travailleur·euse·s ne soient pas payé·e·s et que le coût des produits de base augmente. Les enseignant·e·s, les universitaires, les travailleur·euse·s de la santé, les journalistes, les avocat·e·s et les travailleur·euse·s du secteur public ont soutenu l’appel à des élections démocratiques après la longue période de transition du pays.

Bien que l’Internationale de l’Education (IE) n’ait pas encore d’organisation membre au Soudan, elle a entrepris des actions publiques pour demander la libération des universitaires emprisonné·e·s en 2018 et 2019. Les deux fois, les universitaires ont été rapidement libéré·e·s. L’IE s’est associée à d’importantes organisations de défense des droits humains, dont Amnesty International et Scholars at Risk, pour intervenir auprès des autorités. Elle continue d’exiger la libération immédiate de tou·te·s les prisonnier·ère·s politiques. Elle appelle à mettre fin à la torture et à la violence et à respecter les droits des citoyen·ne·s qui exercent pacifiquement leurs droits de réunion et d’expression plutôt que de les emprisonner.

L’action en cours de l’IE en faveur du respect des droits humains

En 2004, le4e Congrès de l’IE a adopté une résolution sur le Soudan demandant à l’IE et à ses affiliés de « soutenir la fin de la violence au Soudan et de protester contre les violations flagrantes des droits humains ». La résolution appelait également l’IE à exhorter les gouvernements nationaux et les organisations intergouvernementales à soutenir et développer les programmes d’aide humanitaire pour les populations déplacées piégées dans les camps de réfugié·e·s au Soudan et au Tchad. En 2017, l’IE a obtenu un financement pour lancer des programmes de développement professionnel pour les enseignant·e·s réfugié·e·s au Sud-Soudan et en Ouganda.