• Accueil
  • News
  • L’ancien Président de l’IE Thulas Nxesi nommé au cabinet sud-africain

L’ancien Président de l’IE Thulas Nxesi nommé au cabinet sud-africain

L’Internationale de l’Education et le South African Democratic Teachers' Union se félicitent de la décision du Président de l’Afrique du Sud de nommer l’ancien Président de l’Internationale de l’Education, Thulas Nxesi, au Cabinet de l’Afrique du Sud comme ministre du Travail et de l’Emploi.

Le 30 mai, le Président sud-africain Cyri Ramaphosa a annoncé sa décision de nommer un ancien Président de l’Internationale de l’Education (IE), Thulas Nxesi, comme ministre du Travail et de l’Emploi.

Monsieur Nxesi a été Président de l’IE de 2004 à 2009 avant d’être choisi pour rejoindre le Parlement sud-africain. Avant son rôle de dirigeant syndical mondial, il a été membre fondateur du National Education Union of South Africa (NEUSA) et a été élu en 1995 Secrétaire général du SADTU, le premier syndicat national d’enseignant·e·s non racial nouvellement fusionné. Au cours de ses 14 années à la tête du syndicat, le nombre de membres du SADTU est passé de 30.000 à un quart de million.

En tant que Président de l’IE, Nxesi a mis l’accent sur l’unité et la justice sociale pour les travailleurs·euse·s du monde entier. Il a encouragé la participation des syndicats de l’éducation au mouvement syndical international, en mettant l’accent sur le potentiel des enseignant·e·s à influencer les politiques mondiales. En outre, il a plaidé en faveur de l’unification des syndicats d’enseignant·e·s au niveau national, estimant que l’unité est essentielle pour représenter les membres des syndicats, les apprenant·e·s et la communauté éducative.

Le SADTU a publié une déclaration sur la nomination du nouveau cabinet, en souhaitant la bienvenue aux nouveaux·elles dirigeant·e·s, mais en leur rappelant le travail à venir, déclarant:

« En tant que travailleurs et travailleuses, nous attendons avec impatience que Monsieur Nxesi nous rejoigne comme délégué syndical sur les questions de conformité et d’amélioration des conditions sur le lieu de travail.

Nous félicitons le Président d’avoir nommé un gouvernement équilibré, en tenant compte, entre autres, de domaines tels que le brassage des générations, les compétences, le genre et la représentation régionale. Nous souhaitons bonne chance à tous les ministres dans leurs nouveaux rôles, tout en leur rappelant que la lune de miel est terminée. Notre peuple a besoin de services, notre peuple déteste la paresse et l’incompétence. Il déteste la corruption.

Nous avons besoin d’un Etat efficace et compétent qui donne la priorité à ses citoyens.

Nous sommes tous unis pour faire progresser notre pays. »