• Accueil
  • News
  • La Recommandation officielle de l'UNESCO sur les ressources éducatives libres franchit une nouvelle étape

La Recommandation officielle de l'UNESCO sur les ressources éducatives libres franchit une nouvelle étape

L'Internationale de l'Education salue l'engagement mondial de l'UNESCO à faire progresser l'accès aux œuvres pour l'enseignement et l'apprentissage en élargissant l'accès à des ressources éducatives libres de qualité et pertinentes au niveau local.

L’Internationale de l'Education (IE) a salué les progrès réalisés lors de la réunion intergouvernementale d'expert·e·s chargé·e·s d'examiner un projet de Recommandation de l'UNESCO concernant les ressources éducatives libres (REL), qui s'est tenue les 27 et 28 mai à Paris, en France.

Le Secrétaire général de l'IE, David Edwards, a déclaré: « Une recommandation de l'UNESCO sur les REL est une excellente nouvelle, car elle peut ouvrir la voie à un meilleur accès au matériel d'enseignement et d'apprentissage, ainsi qu'à des méthodes de travail et de collaboration plus transparentes au sein et au-delà des établissements d’enseignement. En tant qu'instrument officiel de l'UNESCO, la recommandation fournira aux gouvernements nationaux des conseils sur les politiques et pratiques relatives aux REL et demandera aux pays de rendre compte de leurs efforts et progrès. » 

La réunion intergouvernementale de Paris a réuni des délégué·e·s gouvernementaux·ales, des expert·e·s des secteurs de l'éducation et des bibliothèques ainsi que des défenseur·euse·s d’une éducation plus libre. Le rôle des REL dans la réalisation de l'objectif du développement durable 4 était au cœur des discussions.Le Cadre d'action Education 2030 de l’UNESCO insiste à plusieurs reprises sur le fait que les enseignant·e·s qualifié·e·s et formé·e·s doivent avoir accès aux « manuels, autres supports et technologies d’apprentissage et ressources éducatives libres » adéquats.

La recommandation préconise un investissement mondial dans cinq domaines à l'appui des REL: (1) le renforcement des capacités, (2) l'élaboration de politiques de soutien, (3) la garantie d'un accès inclusif et équitable à des REL de qualité, (4) l’élaboration de modèles de durabilité pour les REL, et (5) la coopération internationale.

L’IE a participé aux étapes successives de l'élaboration de la recommandation et a mis en lumière le potentiel des REL pour permettre aux enseignant·e·s d'exercer leurs libertés académiques et leur autonomie professionnelle dans le choix et/ou l'adaptation de matériel pédagogique. Dans le même temps, l'IE a souligné l’importance de consulter les syndicats de l'éducation dans l'élaboration et la mise en œuvre des politiques relatives aux REL, notamment en ce qui concerne l'assurance qualité, le développement professionnel continu, l’adéquation du financement public ainsi que d’autres questions liées à la profession. Les participant·e·s à la réunion ont reconnu l'importance des exceptions aux droits d'auteur à des fins éducatives pour faciliter la création et l’utilisation de ressources éducatives libres. Ils·Elles ont également noté que garantir l’application des normes les plus strictes en matière de protection des données et de respect de la vie privée serait crucial pour les REL et les services connexes.

Le texte actuel a été débattu et finalement adopté. Il va maintenant être présenté pour adoption à la prochaine Conférence générale de l'UNESCO en novembre 2019. 

L'initiative visant à élaborer une Recommandation officielle est née du 2e Congrès mondial sur les REL qui s’est tenu à Ljubljana, en Slovénie. Elle fait suite à l'adoption du Plan d'action de Ljubljana sur les REL 2017 qui appelle à une collaboration internationale accrue dans ce domaine.