• Accueil
  • News
  • Rattrapons le retard – Premier examen majeur de l’ODD 4: les éducateur·rice∙s mettent en garde face à la lenteur de mise en œuvre

Rattrapons le retard – Premier examen majeur de l’ODD 4: les éducateur·rice∙s mettent en garde face à la lenteur de mise en œuvre

L’IE resserre aujourd’hui les rangs des gouvernements et autres parties prenantes à l’occasion du Forum politique de haut-niveau des Nations Unies (NU) à New York, afin de faire le point sur les progrès réalisés en vue de l’objectif de développement durable 4.

Quatre ans après l’adoption des objectifs de développement durable (ODD) en 2015, les participant∙e∙s procèderont au premier examen majeur des progrès accomplis dans la mise en œuvre de l’objectif d’éducation de qualité. Les autres objectifs passés en revue à l’occasion duForum politique de haut niveau (FPHN), du 9 au 18 juillet, incluent: l’ODD 8 sur le travail décent et la croissance économique, l’ODD 10 sur la réduction des inégalités, l’ODD 13 relatif à la lutte contre le changement climatique, l’ODD 16 intitulé Paix, justice et institutions efficaces et l’ODD 17 sur les partenariats pour la réalisation des objectifs. Les interactions entre ces objectifs et leurs rapports avec l’ODD 4 seront passés au crible. Quarante-sept pays présenteront ainsi leurs examens nationaux volontaires, faisant état des progrès enregistrés à l’échelon national pour ce qui est de la mise en œuvre des ODD.  

Les statistiques révèlent des progrès trop lents

Donnant le coup d’envoi au débat sur les progrès accomplis dans la mise en œuvre de l’ODD 4, la Division de la Statistique du DAES des NU a montré qu’en dépit de progrès limités, la route est encore longue et de nombreux écueils restent à surmonter avant de pouvoir espérer atteindre l’ODD 4 d’ici 2030. La Rapporteure spéciale des NU sur le droit à l’éducation, Koumbou Boly Barry, nous rappelle que beaucoup trop d’enfants sont encore laissés pour compte, privés de leur droit à l’éducation.

La Présidente de l’IE met en exergue les principaux freins à la mise en œuvre de l’ODD, selon les éducateur·rice

En tant qu’intervenante principale lors de la session, la Présidente de l’IE Susan Hopgood présentera le point de vue des éducateur·rice·s au sujet des progrès accomplis en faveur de la mise en œuvre des ODD. D’après le rapport de l’IE compilé sur la base des points de vue de nos organisations affiliées, nous accusons un retard très important pour ce qui est la concrétisation des ODD à l’horizon 2030. Les gouvernements ne sont pas assez nombreux à avoir pris les mesures nécessaires pour mettre en œuvre l’ODD 4 et certains ont déployé des politiques qui sapent activement le programme établi.  

Hopgood mettra en lumière les cinq principaux obstacles entravant la progression de l’ODD: les piètres conditions d’emploi et de travail des enseignant·e·s et du personnel de soutien à l’éducation; les violations constantes des droits humains et syndicaux; le sous-investissement dans les systèmes publics et le phénomène de privatisation accrue de l’éducation et en son sein; l’iniquité des systèmes éducatifs; et le peu de volonté à garantir l’éducation universelle en faveur du développement durable, y compris les changements climatiques. 

Pour les éducateur·rice·s, bien que ces défis soient de taille, ils ne sont pas pour autant insurmontables et nécessitent de l’ensemble des gouvernements qu’ils garantissent une volonté politique ferme, une planification de qualité et une bonne coordination, ainsi que des investissements adaptés afin de mettre en œuvre le programme associé à l’ODD 4. 

 

Pour appeler votre gouvernement à #s’engagerpourl’éducation, consultez les messages de plaidoyer proposés à l’occasion du FPHN ici

Téléchargez le nouveau rapport de l’IE (en anglais) intitulé « Off Track: Educators Assess Progress Towards SDG 4 » ici

Téléchargez un résumé des principaux résultats en anglais, français et espagnol ici.