• Accueil
  • News
  • Allemagne: les jeunes et les enseignant·e·s s’opposent au travail des enfants

Allemagne: les jeunes et les enseignant·e·s s’opposent au travail des enfants

Les jeunes et les enseignant·e·s se joignent à Kailash Satyarthi, lauréat du prix Nobel de la paix, pour appeler les politicien·ne·s à mettre fin au travail des enfants.

Tout enfant a droit à l’éducation
 
Plus de deux cents étudiant·e·s et enseignant·e·s ont défilé avec Kailash Satyarthi, lauréat indien du prix Nobel de la paix, au Reichstag à Berlin le 27 novembre pour protester contre l’exploitation des enfants dans le monde. Avec des slogans tels que « Pas de jeans fabriqués par des enfants, arrêtez le travail des enfants maintenant » et « Pour chaque enfant dans chaque pays: liberté, sécurité, éducation », ils ont attiré l’attention sur leurs exigences dans le centre de la capitale allemande. « Nous sommes ici pour dire au monde entier que chaque enfant a droit à l’éducation », a déclaré Satyarthi. « Il n’y a pas d’excuse pour le travail des enfants. Le travail des enfants est un crime ».  
 
GEW soutient la Campagne des 100 millions
 
Satyarthi a lancé la Campagne des 100 millions afin de libérer des millions d’enfants de la pauvreté et de l’exploitation et de leur donner un avenir avec de la liberté, de la sécurité et une éducation de qualité. Marlis Tepe, la responsable de l’organisation affiliée à l’Internationale de l’Éducation GEW, s’est jointe à la marche et a réclamé que les entreprises soient forcées par la loi d’exclure le travail des enfants de leurs chaînes de distribution.
 
Des étudiant·e·s de plusieurs écoles se sont rendu·e·s à Berlin pour rencontrer Kailash Satyarthi et participer à la marche. Arrivé·e·s au Reichstag allemand, il·elle·s ont été reçu·e·s par des membres du Bundestag de la CDU/CSU, du SPD, du FDP, de LINKE et de GRÜNE, à qui il·elle·s ont souligné leur demande de réglementation légale pour que les entreprises éliminent complètement tout recours au travail des enfants.