Condition des enseignant(e)s

Introduction 

 

En tant que fédération syndicale internationale représentant les enseignant(e)s et les travailleurs/euses de l’éducation du monde entier, l’Internationale de l’Education (IE) promeut et défend les droits et le statut de la profession enseignante. 

La Recommandation OIT/UNESCO concernant la condition du personnel enseignant, adoptée en 1966, a fait office de norme pour la profession enseignante, ainsi que pour ses droits et sa condition. Son importance est telle que la date de son adoption, le 5 octobre, est devenue la Journée mondiale des enseignant(e)s. La Recommandation sur le Statut du personnel enseignant de l’enseignement supérieur, adoptée en 1997, a formulé de nouveaux engagements relatifs aux hautes écoles et aux universités. Grâce à ces deux recommandations, la plupart des enseignant(e)s, professeurs et travailleurs/euses de l’éducation à tous les niveaux du système éducatif disposent dinstruments internationaux qui définissent leurs responsabilités et qui font valoir leurs droits en tant que professionnel(le)s et travailleurs/euses. 

En adoptant les Recommandations, les gouvernements ont reconnu l’importance fondamentale pour la société de pouvoir disposer d’un personnel hautement qualifié dans le domaine de l’éducation, apte à préparer la génération future. Si les gouvernements déclarent qu’ils adhèrent aux valeurs et aux principes des Recommandations, nombreux sont ceux qui ne respectent pas les droits qui y sont ancrés, et qui ne mettent pas non plus en œuvre de politiques pour s’y conformer. Par conséquent, il est d’une importance capitale que le Comité OIT-UNESCO d’experts sur l’application de la Recommandation concernant la condition du personnel enseignant et de la Recommandation concernant la condition du personnel enseignant de l’enseignement supérieur (CEART) continue à assurer le suivi de la mise en œuvre des Recommandations et à réagir aux violations des droits des enseignant(e)s. L’IE relaie la situation des droits des enseignant(e)s dans le monde et l’évalue, et soumet ensuite un rapport détaillé au CEART lors de ses réunions triennales. 

 

Politique 

 

La politique de l’IE relative à la condition des enseignant(e)s est en grande partie façonnée par la Recommandation OIT/UNESCO concernant la condition du personnel enseignant adoptée en 1966, la Recommandation concernant la condition du personnel enseignant de l’enseignement supérieur adoptée en 1997 et les nombreuses résolutions adoptées lors des différents Congrès mondiaux depuis 1995. Ces politiques insistent sur limportance de la condition et du respect de la profession enseignante, ainsi que sur les droits dont elle jouit. La « condition » est un concept large qui nécessite une formation de haute qualité, une autonomie professionnelle, le respect et la consultation des organisations au regard de la politique d’éducation et des questions opérationnelles, des conditions de travail, des salaires et des autres groupes professionnels. Les enseignant(e)s doivent être considéré(e)s comme des professionnel(le)s, à l’instar des autres professionnel(le)s. L’enseignement est une forme de service public qui nécessite un savoir d’expert et des compétences spécifiques, acquis et entretenus par le biais dune étude rigoureuse et continue. 

Concernant la condition des enseignant(e)s, les Congrès mondiaux de lIE ont adopté les résolutions suivantes : la « Résolution sur la formation des enseignants » (1995), la « Résolution sur la condition des enseignants » (1995), la « Résolution sur la formation des enseignants » (1998), la « Résolution sur la condition des enseignants » (1998), la « Résolution sur limpact de la Mondialisation sur les Droits et les Conditions demploi des Enseignants et des Personnels de lEducation » (2001), la « Résolution sur la condition du personnel de lenseignement supérieur » (2001), la « Résolution sur le recrutement et le maintien d’enseignants qualifiés » (2004), la « Résolution sur le droit des personnels retraités de vivre dans la dignité » (2004), la « Résolution sur le droit denseigner – Le droit dapprendre » (2004), la « Résolution sur le rôle stratégique des éducateurs » (2007), la « Résolution sur lavenir de la profession enseignante » (2011) et la « Résolution sur le document de politique sur léducation « Une éducation de qualité pour bâtir lavenir » (2011). Pour de plus amples informations sur ces résolutions, veuillez cliquer ici. 

 

Activités 

 

Tous les trois ans, l’IE soumet un rapport détaillé au Comité d’experts UNESCO-OIT sur l’application de la Recommandation concernant la condition du personnel enseignant et de la Recommandation concernant la condition du personnel enseignant de l’enseignement supérieur (CEART) sur la mise en œuvre des deux Recommandations dans le monde. En outre, elle peut et doit signaler lorsque des gouvernements ne se conforment pas aux Recommandations. S’il apparaît quun gouvernement viole les dispositions de la Recommandation, le CEART examine alors l’allégation et puis formule ses conclusions et ses suggestions en vue de trouver une solution au problème. 

 

Journée mondiale des enseignants 

 

Chaque année, le 5 octobre, les organisations d’enseignants du monde entier se mobilisent pour veiller à ce que les besoins des générations futures d’enseignant(e)s soient pris en compte. La date du 5 octobre a été choisie par l’UNESCO pour célébrer la Journée mondiale des enseignants, soit pour commémorer la signature, en 1966, de la Recommandation UNESCO/OIT concernant la condition du personnel enseignant. 

La Journée mondiale des enseignants témoigne du fait que la contribution vitale des enseignant(e)s à léducation et au développement doit être davantage comprise, reconnue et appréciée. L’Internationale de l’Education croit fortement que cette journée doit être reconnue dans le monde entier. 

Chaque année, l’IE organise une campagne de sensibilisation afin de mettre en lumière les contributions de la profession enseignante. Pour de plus amples informations, veuillez consulter notre site Web dédié à la Journée mondiale des enseignant(e)s à l’adresse https://www.ei-ie.org/worldteachersday/fr/. 

L’IE promeut ces deux Recommandations. En septembre 2016, elle a organisé un événement majeur à New York à l’occasion du 50e anniversaire de la Recommandation de 1966. Le Bureau exécutif de l’IE a passé en revue les diverses propositions concernant la mise à jour de la Recommandation. Il en a conclu que le texte existant était dune qualité telle quil ne devait pas être remplacé. L’IE consultera cependant le CEART afin que ce dernier livre une interprétation plus approfondie de la Recommandation, et de voir s’il existe des moyens d’associer d’autres documents et accords aux procédures destinées à étendre la portée des mécanismes existants. C’était déjà le cas lorsque la jurisprudence du Comité conjoint OIT/UNESCO dexperts sur lapplication des Recommandations concernant le personnel enseignant avait été étendue à la Recommandation sur lenseignement supérieur adoptée par l’UNESCO en 1976.

Partagez cette page