Direction des établissements scolaires

Introduction Haut de page

L’Internationale de l’Education affirme avec conviction que chaque enfant a le droit d’accéder à une éducation de bonne qualité, publique ou subventionnée par les pouvoirs publics. L’IE reconnaît et soutient que les directeurs, les divers chefs d’établissement et leurs écoles jouent un rôle crucial dans la prestation des services éducatifs dans les communautés au sein desquelles ils travaillent. Les chefs d’établissement, en particulier, occupent une position stratégique qui leur permet de veiller à ce que leurs écoles garantissent une éducation de qualité en réunissant les conditions propices à un enseignement et un apprentissage efficaces au sein de leurs établissements.

Toutefois, l’IE constate que les chefs d’établissement se voient chaque jour imposer de nouveaux défis dus aux transformations rapides de l’environnement économique, social et culturel dans lequel fonctionnent les écoles. Citons, par exemple, les politiques de décentralisation et les nouvelles exigences en matière de responsabilités qui ont fait de la direction des écoles une fonction de plus en plus complexe. Ces exigences requièrent de la part des chefs d’établissement une plus grande polyvalence ainsi qu’une plus grande flexibilité dans la mesure où ils se retrouvent confrontés à des prises de décisions organisationnelles et administratives plus complexes tout en restant responsables de la gestion des volets pédagogiques indispensables dans leurs écoles. L’Internationale de l’Education apporte son soutien aux directeurs d’écoles et aux divers chefs d’établissement dans leur volonté d’améliorer l’enseignement et l’apprentissage au sein de leurs institutions, ainsi que les conditions dans lesquelles travaillent les enseignants et les autres employés de l’éducation.

Politique Haut de page

La politique de l’IE en matière de direction des établissements scolaires s’inscrit essentiellement dans le cadre des diverses résolutions qui ont été votées par le Congrès mondial depuis 1995 et, en particulier, celles de 2004 et 2007 portant sur les directeurs d’écoles et la direction des établissements scolaires. Ces résolutions reconnaissent le rôle capital que jouent les directeurs d’écoles et les autres chefs d’établissement dans le développement des établissements d’apprentissage et dans la prestation d’un enseignement de qualité. Elles tiennent compte également de l’évolution du rôle des directeurs d’écoles, en particulier dans les écoles secondaires, et insistent sur la nécessité de mettre en place des programmes de renforcement des capacités qui puissent permettre aux chefs d’établissement de faire face aux nouvelles responsabilités qui leur incombent. C’est pourquoi, l’IE estime que les chefs d’établissement nécessitent une formation professionnelle continue appropriée, ainsi qu’un soutien leur permettant de pouvoir s’adapter à leurs fonctions en constante évolution. Par ailleurs, il est impératif que les conditions de travail soient favorables et attrayantes pour les chefs d’établissement.

L’Internationale de l’Education cherche à promouvoir la démocratie et le travail en collaboration dans les instances dirigeantes des écoles. Cette répartition des fonctions de direction devrait intégrer les enseignants et les autres employés de l’éducation et veiller à améliorer l’enseignement et l’apprentissage. A ce titre, la gestion pédagogique demeure un élément central dans la direction des écoles. Les chefs d’établissement et les enseignants se doivent de promouvoir la démocratie, les droits humains et la justice sociale dans leurs écoles et de garantir la sûreté et la sécurité à l’ensemble de leurs étudiants, aux enseignants et aux autres employés de l’éducation. Il faut faire en sorte que l’école soit accessible à tous et qu’elle puisse offrir les meilleures chances à tout le monde, y compris aux enfants souffrant d’un handicap et à ceux issus de familles pauvres ou de groupes minoritaires.

L’IE s’engage pour l’amélioration de la direction des établissements scolaires et travaille, dans le cadre de cette initiative, en étroite collaboration avec des organisations internationales ou régionales telles que l’UNESCO, la Banque mondiale, l’OCDE, les institutions européennes et le Secrétariat du Commonwealth.

Activités Haut de page

En accord avec les résolutions du Congrès de 2004 portant sur le statut et la fonction des directeurs d’écoles et la direction des établissements scolaires au niveau des écoles secondaires, l’IE organise des réunions internationales de chefs d’établissements scolaires. Ces activités comptent non seulement sur la participation de représentants des syndicats d’enseignants, mais également sur celle de partenaires comme l’OCDE et l’UNESCO.

L’Internationale de l’Education s’efforce d’orienter les politiques en matière de direction en milieu scolaire ainsi que leur mise en œuvre, tant au niveau international que régional. Par exemple, l’IE a participé au School Leadership Activity de l’OCDE, sous le patronage de la Commission syndicale consultative (CSC).

La conférence de clôture de cette activité s’est tenue à Copenhague au Danemark, les 14 et 15 avril 2008, et fut marquée par l’édition de deux publications importantes (Improving School Leadership: Policy and Practice et Improving School Leadership: Case Studies and Concepts for Systemic Action) et d’un guide sur la direction des établissements scolaires.

Pour de plus amples informations concernant les activités passées et à venir, veuillez consulter le calendrier.

Documentation Haut de page

Liens Haut de page

Sites Web des organisations partenaires sur la direction des écoles

Sites Web des organisations membres sur la direction des écoles

Recherchez des membres de l'IE dans:

Les dernières brèves sur ce sujet

Voir toutes les brèves

Résolutions et documents

Voir toutes les politiques