Education et prévention du VIH/SIDA

Introduction Haut de page

Eduquer ne se limite pas à apprendre à lire, à écrire et à calculer. L’éducation à la santé devrait faire également partie intégrante de l’enseignement dans toutes les écoles. L’éducation à la santé comprend la transmission de connaissances de base mais surtout a comme intention d’influencer ou changer les attitudes et les comportements, au moyen d’aptitudes à la vie quotidienne (« life skills »). Les syndicats d’enseignants font la promotion de l’éducation à la santé au niveau national mais un soutien et des initiatives au niveau international sont également essentiels.

Depuis 1994, l'Internationale de l'Education (IE) et l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) coopèrent étroitement dans le domaine de l'éducation à la santé et plus particulièrement dans le domaine de la prévention du VIH/SIDA. Reconnaissant l'urgence d'une action déterminante en milieu scolaire pour lutter contre le VIH/SIDA, l'IE, l'OMS, très vite rejoints par «Education Development Center» (EDC), ont décidé de travailler ensemble avec les affiliés de l’IE afin de prévenir la propagation de l’épidémie de VIH. Ce partenariat est à l’origine du lancement, en 2001, du programme IE/OMS/EDC de formation des enseignants à la prévention du VIH/SIDA en milieu scolaire et plus tard, en 2006, du programme EPT/SIDA (lien vers le site EPT/SIDA) Le programme EPT/SIDA s’est terminé en juin 2011 mais la plupart des affiliés de l’IE qui ont été impliqués dans le programme continueront à s’organiser pour lutter contre le VIH et le SIDA et toute discrimination qui en résulte.

Pour davantage d’information sur le programme EPT/SIDA, veuillez visiter: http://www.ei-ie.org/efaids/fr/index.php
Pour davantage d’information sur la Journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA, veuillez visiter: http://www.ei-ie.org/efaids/fr/campaigns_wad.php

Politique Haut de page

Lors de ses congrès mondiaux, l’IE a adopté les résolutions suivantes en matière de prévention du VIH/SIDA : « Résolution sur le VIH/SIDA » (2004), « Résolution relative au genre et au VIH/SIDA » (2004), Résolution sur la Promotion de la Santé et l'Education à la Santé à l'Ecole, Deuxième Congrès Mondial de l'Internationale de l'Education (1998), Résolution concernant l'Education à la Santé et la Prévention du VIH/SIDA et des Comportements Dangereux pour la Santé (1995).

Outre les résolutions adoptées lors des congrès de l’IE, le Bureau Exécutif de l’IE a adopté la résolution suivante en 2000: « SIDA: Sauver les enfants et les enseignants ».

Activités Haut de page

Étendu sur une période de cinq ans et demi (2006 -2011), le Programme EPT/SIDA est une initiative de l’Internationale de l’Éducation (IE) coordonnée avec le soutien de ses partenaires l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) et l’EDC (Education Development Center, Centre pour le développement de l’éducation).

Le Programme EPT/SIDA aspire à réaliser les objectifs d’Éducation pour tous et se concentre parallèlement sur le besoin de limiter l’impact du VIH et du SIDA sur le secteur de l’éducation ; il a été mis en œuvre entre janvier 2006 et juin 2011 en coordination avec plus de 80 organisations membres de l’IE dans une cinquantaine de pays d’Afrique, Asie, Amérique latine et Caraïbes en s’appuyant sur cinq domaines de travail : la recherche, le développement de politiques, le plaidoyer, la publicité et la formation.

Le programme répond à trois objectifs :

  • Prévenir de nouvelles infections par le VIH au sein de la communauté d’enseignants et d’élèves : pour ce faire, des enseignants sont formés à utiliser des exercices tirés du Manuel d’exercices de l’Enseignant sur la Prévention du VIH. La formation est transmise à de plus larges cercles d’enseignants et d’élèves via un système en cascade.
  • Atténuer l’impact négatif du SIDA sur la réalisation des objectifs d’EPT : le Programme EPT/SIDA cherche à promouvoir un environnement ouvert au sein duquel soient discutées et traitées les questions de réduction des risques, de dépistage, de traitement et de soins. La réalisation de cet objectif nécessite un travail de recherche (par ex. sur l’offre et la demande en termes d’effectif enseignant), le développement de politiques (comme l’élaboration d’une politique sur le lieu de travail concernant le VIH et le SIDA) et, point essentiel, un plaidoyer en faveur de la formation adéquate, du soutien, du traitement et des soins des enseignants.
  • Amener davantage d’élèves à achever une éducation élémentaire : via la recherche, le plaidoyer et la sensibilisation du public. Les affiliés développent des partenariats avec d’autres organisations de la société civile et engagent leurs gouvernements ainsi que les organisations internationales afin de faire progresser l’ordre du jour relatif à l’EPT, en mettant l’accent sur la qualité.

Grâce au Programme EPT/SIDA, les syndicats d’enseignants ont encouragé et appliqué les compétences acquises à partir des cinq domaines de travail en soutenant l’éducation à la prévention du VIH, en protégeant et en faisant respecter les droits de ceux qui vivent avec le virus, et en promouvant l’accès libre à une éducation publique de qualité pour tous les enfants.

On peut résumer comme suit les raisons qui justifient l’adoption d’une approche commune sur les questions de l’EPT et du VIH/SIDA. En réalisant les objectifs d’Éducation pour tous, les enfants seront mieux armés, dotés des compétences et connaissances requises pour se protéger face à l’infection du VIH. De façon similaire, les enseignants bénéficiant d’un soutien afin de vivre sainement sont mieux placés pour contribuer à apporter une éducation de qualité. On privilégie une approche duale car l’éducation universelle contribuera à enrayer les infections par le VIH, tandis que la promotion de l’éducation à la prévention du VIH et du soutien aux individus infectés permettra de renforcer le secteur éducatif  en assurant une qualité supérieure.  

Alors que les syndicats d’enseignants continuent à développer leurs capacités et étendre leur expertise, le Programme EPT/SIDA a exercé un impact positif sur des milliers d’enseignants et d’étudiants au travers d’un large éventail d’activités menées durant les quatre dernières années.  Le Programme a permis aux organisations membres de l’IE de consolider leur rôle dans le cadre d’un dialogue politique sur l’éducation de qualité et le VIH/SIDA, tout en intégrant ces questions au cœur du travail syndical. 

Des milliers d’enseignants ont été formés à la prévention du VIH et du SIDA et à l’éducation sur ces questions. Ils ont été habilités à faire pression auprès de leurs gouvernements afin d’institutionnaliser la formation sur le VIH et le SIDA. Les syndicats d’enseignants ont aussi poussé leurs gouvernements à proposer une Éducation pour tous gratuitement et améliorer la qualité de l’éducation en recrutant davantage d’enseignants, en apportant une formation en continu et en améliorant les infrastructures scolaires.

Les organisations membres de l’IE qui ont participé au Programme EPT/SIDA continuent d’œuvrer pour la réalisation de l’accès universel à la prévention, au traitement, aux soins et au soutien dans le cadre du VIH, en accordant une attention particulière aux besoins des enseignants et de leurs élèves atteints par le virus.

Pour davantage d’information sur le programme EPT/SIDA, veuillez visiter: http://www.ei-ie.org/efaids/fr/index.php

Documentation Haut de page

Veuillez visiter: http://www.ei-ie.org/efaids/fr/documentation_ei.php

Recherchez des membres de l'IE dans:

Les dernières brèves sur ce sujet

Voir toutes les brèves

Résolutions et documents

Voir toutes les politiques