• Le monde de l'éducation
  • Blog
  • #Rattraponsleretard #4 : Au Royaume-Uni, nombreux sont les défis qui restent à relever pour atteindre les ODD au niveau national, par Mary Bousted.

#Rattraponsleretard #4 : Au Royaume-Uni, nombreux sont les défis qui restent à relever pour atteindre les ODD au niveau national, par Mary Bousted.

Aujourd’hui, à l’occasion du Forum politique de haut niveau des Nations Unies (FPHN), le Royaume-Uni présentera son Examen national volontaire (ENV) des progrès accomplis en faveur de la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD).

Dans cet article, Mary Bousted, Secrétaire nationale adjointe du National Education Union (NEU), explique que l’ENV du Royaume-Uni présente un tableau plutôt idyllique du renforcement des normes au sein de l’éducation, alors que nombre d’enjeux importants sont passés sous silence.

---

Il y a un plus d’une semaine, le gouvernement britannique a publié son rapport, l’Examen national volontaire, faisant état de ses avancées en faveur de la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD). En tant que cinquième plus grande économie du monde avec un PIB élevé par habitant et une structure de gouvernance démocratique solide, je m’attendais à ce que le gouvernement soit en bonne voie d’atteindre les ODD au niveau national. Pourtant, je suis extrêmement déçue. Le rapport révèle surtout que le gouvernement est incapable de protéger les groupes les plus pauvres et les plus marginalisés de notre société et qu’il n’a pas honoré sa promesse de ne laisser personne pour compte, tel que le prévoient les ODD. La triste réalité est que le système d’éducation en Angleterre est bancal, enregistrant de lourdes pertes parmi le personnel enseignant et voyant son financement se réduire jour après jour.

Dans son résumé du rapport, le gouvernement indique que « le Royaume-Uni est en mesure de tenir un discours tout à fait pertinent au niveau national concernant bon nombre des objectifs, notamment en ce qui concerne le renforcement des normes de l’éducation, la priorité accordée à l’inclusion dans les politiques éducatives, le soutien apporté au développement du plein potentiel des élèves à tout âge, etc. », ignorant totalement les réalités auxquelles le personnel professionnel et qualifié de l’éducation doit faire face au quotidien.

L’augmentation de la pauvreté dans les écoles a des conséquences dramatiques sur les enfants et les jeunes. La faim pendant les vacances, la pauvreté infantile et les problèmes d’accès au logement sont également en recrudescence, tandis qu’un nombre sans cesse croissant de familles doivent se tourner vers les banques alimentaires.

Les coupures budgétaires dévastatrices se sont accompagnées d’une crise du recrutement et du maintien en service des effectifs. Le personnel enseignant est face à de lourdes charges de travail et, de manière générale, toute personne porteuse d’un handicap sur le marché du travail subit à terme une perte de revenu réelle. On observe d’importantes inégalités entre les revenus au sein des filières académiques, ainsi qu’une stagnation de la mobilité sociale. Les cas de crimes motivés par la haine sont en recrudescence, tandis que la discrimination à l’égard du personnel enseignant noir ou issu de minorités ethniques se poursuit au sein des écoles.

Si le gouvernement souhaite réellement atteindre les ODD, il doit, de toute urgence, s’attaquer à toutes les formes de pauvreté au Royaume-Uni, en évaluant sous un angle critique les implications du crédit universel, en répondant pleinement aux recommandations du Rapporteur spécial des Nations Unies concernant la pauvreté dans le pays et en abandonnant une approche centrée sur le travail pour réduire la pauvreté. Il importe de combattre la faim des enfants, y compris en période de vacances. Il importe également de mettre fin aux coupures budgétaires dans le financement de l’éducation, d’augmenter de 5 pour cent le salaire de l’ensemble du personnel enseignant et d’accroître de toute urgence le financement de l’enseignement post-secondaire.

Le problème de la charge de travail et de l’attrition du personnel enseignant doit également être examiné afin de pouvoir inverser les tendances alarmantes en termes d’inégalités et d’iniquité salariale croissante. Parallèlement, le gouvernement doit s’engager à travailler avec les populations et les communautés touchées par les crimes haineux afin de mieux pouvoir répondre à leurs besoins et apporter des solutions au problème.

Si le Royaume-Uni souhaite un jour réaliser les ODD pour l’éducation et la justice sociale, le pays doit dès aujourd’hui prendre conscience des nombreux défis qui l’attendent encore. Il est temps maintenant que le gouvernement réévalue les progrès actuels et réoriente ses projets.

En 2015, les gouvernements se sont engagés à atteindre l’objectif d’une éducation de qualité, inclusive, équitable pour toutes et tous d’ici 2030 (Objectif de développement durable 4, ODD 4). Quatre ans plus tard, le monde accuse un retard très important pour ce qui est de la concrétisation de l’objectif. Cette série de mini-blogs présente quelques-unes des nombreuses difficultés qui entravent la réalisation de l’ODD 4, du point de vue des enseignant·e·s et des personnels de soutien à l’éducation.

Télécharger (en anglais) « Off Track : Educators Assess Progress Towards SDG 4 » ici et le résumé en FRANCAIS, ANGLAIS et ESPAGNOL

De plus amples informations, ainsi qu’un exemplaire de la réponse du NEU au rapport du gouvernement, sont disponibles ici (en anglais).


8d777f385d3dfec8815d20f7496026dc2800.png

Mary Bousted

Mary Bousted est Secrétaire générale adjointe du syndicat de l’éducation NEU. 

Partagez cette page

Tweets

Suivez nous

Profils de pays